Tag Archives: tunnel ssh

Tunneling SSH – transfert de ports

Le but de ce document est d’expliquer les tunnels SSH. C’est à dire comment utiliser SSH pour faire passer différents protocoles, ce qui permet de sécuriser la communication (une sorte de VPN software). Si vous souhaitez plus de détails sur les différentes possibilités, cet article de Buddhika Chamith vous éclairera : SSH Tunneling Explained.

Quand on se connecte à Internet depuis un lieu public et si ce lieu de connexion ne permet pas d’accéder à des ports particuliers d’un serveur (règles de firewall restrictives), il est possible d’utiliser un serveur intermédiaire sur lequel on a un compte utilisateur et qui fait tourner un serveur ssh. C’est ce serveur qui se connectera au serveur désiré. Cette solution va aussi permettre de chiffrer la communication entre le point d’accès et le serveur intermédiaire.

Pour réaliser cela, on va utiliser un tunnel SSH. Il faut donc que l’on ai accès au port 22 du serveur intermédiaire, mais dans 90% des cas les firewalls laissent sortir le trafic sur ce port.

Le principe

Il faut crééer une connexion ssh entre le pc client et le serveur intermédiaire. Cette connexion (le tunnel donc) connectera un port du pc client au serveur intermédiaire. Celui-ci va lire tout ce qu’il recoit depuis cette connexion et re-expédier le tout vers le serveur destinataire.

attention : sous Linux, on ne peut pas connecter le tunnel sur un port local priviligié si on n’est pas root. Il faut donc prendre un port au dessus de 2000.

Exemple

Je veux lire mes mails par un accés imap. Mon serveur imap est imap.mail.com et je l’interroge sur le port 143 (le porte par défaut IMAP).  Mais le firewall ne laisse pas sortir les connexions vers le port 143.

Je vais donc établir un tunnel SSH entre le pc que j’utilise et un serveur sur lequel j’ai un accés ssh. Ce serveur s’appelle monserveurssh.com et j’ai un compte utilisateur de login moncompte. Je vais connecter le tunnel sur le port 2000 de mon pc client, comme suit :

ssh -2NfC -L2000:imap.mail.com:143 moncompte@monserveurssh.com

Cette commande ne me connecte pas sur le serveur intermédiaire, mais me rend la main de suite grâce a l’option -f combinée avec l’option -N. L’option -2 c’est pour demander à ssh d’utiliser le protocole v2 et l’option -C c’est pour demander de compresser le tunnel.

Il ne me reste plus qu’à brancher mon client mail sur le port 2000 de localhost, et je pourrai lire mes mails, comme si j’étais connecté directement au serveur de mails.

Un détail sécurité

Quand je créé des comptes utilisateurs sur mon serveur juste pour permettre du port forwarding je ne donne pas le droit de connexion au serveur. Pour cela, dans le fichier /etc/passwd je remplace le shell du compte par /sbin/nologin. Ainsi la personne qui a ce compte peut créé des tunnels SSH mais elle ne peut pas se connecter au serveur.

Sous Windows

En utilisant Cygwin et le client ssh fourni avec, cela fonctionne très bien. Putty permet aussi d’établir des tunnels pour ceux qui sont réfractaires à la ligne de commande.

Quelques liens sur le sujet

Faire un backup avec rsync

On peut utiliser ssh pour faire un backup d’une machine distante (pratique pour conserver une copie d’un site web, en ne téléchargeant que ce qui a changé depuis le dernier backup) avec rsync

rsync -v -u -a --rsh=ssh --stats user@serveur.net:/chemin/dossier/distant/a/sauver /chemin/dossier/local